Leclerc veut vendre des médicaments

Publié le par Vincent


Après s’être attaqué au pouvoir d’achat des Français, Leclerc cherche à nouveau à se démarquer en dénonçant les prix des médicaments. Les médicaments étant de moins en moins remboursés par la sécurité sociale, les dépenses des ménages pour la santé n’ont fait que de progresser réduisant encore leur pouvoir d’achat.

 

Leclerc a ainsi crée un spot TV pour l’occasion qui a été diffusé cette semaine et qui revendique le droit de vendre des médicaments moins chers.

 

L’enseigne a par ailleurs ouvert dans deux parapharmacies pilotes en région parisienne, un espace réservé à la vente de médicaments où les prix sont cassés.

 

Michel Edouard Leclerc se dit capable de faire baisser les prix des médicaments d’environ 25% si les autorités donnent leur accord à leur vente en libre service et sans ordonnance. Ces médicaments, d’usage courant, seront de l’aspirine, du paracétamol, du bicarbonate de sodium, mais aussi des substituts nicotiniques.

 

Cette annonce inquiète évidemment les pharmaciens qui dénoncent une action à la limite de la législation et la jugent plutôt comme un coup de pub.

 

Si Leclerc réussit à convaincre les autorités, l’enseigne qui dispose de plus de 105 parapharmacies en France pourrait plus que de grignoter des parts de marché aux pharmacies.


 

Publié dans stratégie

Commenter cet article